« C’est dans l’Art que l’on voit au-delà de soi et, au-delà de tout. « 
Kheira Chakor

Il y a des choses que l’œil humain ne peut pas voir. Nous ne percevons de la lumière qu’une partie de son rayonnement. Impossible de deviner que celle-ci est une onde. Impossible de deviner qu’elle est aussi particule. Impossible de deviner l’étendu du spectre invisible à nos yeux.

Comment la chose qui nous permet de voir peut-elle être si mystérieuse ?

Ce constat fait de nous des êtres lacunaires ne percevant qu’une infime partie des évènements de notre univers. Mais nous possédons tous les clés pour voir ce qu’il nous est impossible par nature. L’imaginaire, l’esprit ou l’art font partie des dons qui nous permettent de dépasser ce que nous ne voyons pas.

Certains dirons de l’œuvre de Mathilde qu’elle s’inscrit dans le mouvement cubiste, suprématiste ou constructiviste. Pour moi, néophyte, j’y vois ce que mes yeux ne peuvent voir.